Médecine traditionnelle et ethnopharmacologie en Algérie: de l’histoire à la modernité


Creative Commons License

Bouzabata A., Yavuz M.

Ethnopharmacologia, ss.86-92, 2019 (Diğer Kurumların Hakemli Dergileri)

  • Basım Tarihi: 2019
  • Dergi Adı: Ethnopharmacologia
  • Sayfa Sayısı: ss.86-92

Özet

La médecine dite traditionnelle, que l’on appelle également médecine douce ou médecine alternative, connaît actuellement unvéritable essor en Algérie. Plusieurs pratiques sont observées s’exprimant au nom de la médecine traditionnelle d’une part, et dela médecine prophétique connue d’autre part, notamment, par la Rokya et la Hijâma. D’une manière générale, la médecine arabomusulmanereste encore vivante dans la pratique de la médecine traditionnelle ce qui génère une certaine activité économique.Dans la première partie de notre travail, nous traitons l’apport de la médecine arabo-musulmane dans la pratique de la médecinetraditionnelle en Afrique du Nord, et plus particulièrement en Algérie. Nous abordons quelques aspects de l’histoire de lamédecine traditionnelle avant de nous intéresser aux travaux de littérature traitant des espèces médicinales citées dans les textessacrés avec pour objectif d’apprécier leur importance en ethnopharmacologie et d’analyser le lien entre les croyances populaireset religieuses. 39 espèces de plantes ont été répertoriées, englobant 20 espèces médicinales connues en Algérie pour leurutilisation en médecine traditionnelle. Ces utilisations sont rapportées et reliées à la partie de l’organe visé. Aujourd’hui, certainesindications traditionnelles sont validées sur la base de leur efficacité et leur innocuité.En fin d’article, des propositions sont avancées pour la valorisation et le développement de la médecine traditionnelle en Algérie,sur la base des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).Mots clés: Algérie, médecine traditionnelle, Achchab, arabo-musulmane, croyances, recommandations